#3 La biologie c’est fantastique: la loutre, ça poutre!

par

Voici les supposées insultes que vous pourriez lancer un jour à votre voisin : « Pédophile comme un manchot, nécrophile comme une loutre ». Vous ne comprenez pas? Laissez moi vous expliquer.

Les Manchots et leurs vies sexuelles complètement dépravées.

Georges Murray Levick était revenu du pôle de l’Antarctique en 1910 avec des conclusions très marginales de son analyse concernant les manchots. C’est d’ailleurs ce qu’il a convaincu de ne jamais les publier. Mais au XXe siècle, ces analyses refont surface : Levick avait consigné des cas de nécrophilies, « viols », de pédophilie et d’homosexualité entre les congénères manchots. 

Levick décrit dans ses analyses de jeunes manchots essayant de s’accoupler avec des femelles mortes, des mâles ayant des relations avec d’autres mâles et Sans titred’autres forçant les femelles à assouvir leurs pulsions. Des observations précieuses pour les biologistes mais un peu trop osées pour le grand public de l’époque.

Levick parle carrément de manchots « hooligans » dans ses recherches. En effet les manchots se déplacent en bandes et agressent des femelles ou des poussins. Levick expliquera que «Les manchots se retrouvent en colonies en octobre pour se reproduire, explique Douglas Russell. Ils n’ont que quelques semaines pour cela et les jeunes adultes n’ont aucune expérience, ils ne savent pas comment faire. Beaucoup ont des réactions inadaptées, d’où l’impression qu’ils ont des mœurs dépravées.» Le biologiste explique ainsi qu’un manchot mort, allongé avec les yeux mi-clos, ressemble beaucoup à une femelle consentante. Circonstance atténuante pour le jeune manchot inexpérimenté qui n’y voit que du feu.

Article du Guardian en anglais : http://www.theguardian.com/world/2012/jun/09/sex-depravity-penguins-scott-antarctic

Vous ne verrez plus cette photo de la même façon

Vous ne verrez plus jamais cette photo de la même façon

 

Les Loutres de Mer et leurs pratiques sexuelles encore plus HARDCORE.

Vous étiez étonnés par les manchots? Attendez de lire ce que font les loutres de mer! Cette espèce de loutre vivant au nord et au large de la Californie s’adonne à une pratique bien particulière devant le chercheur Heather Harris durant une étude entre 2000 et 2002. S’approchant de la banquise, les loutres effrayent les bébés phoques, se jetant à l’eau pour éviter les loutres. D’autres loutres attendant en embuscade dans l’eau attrapent les bébés phoques et commencent alors un long processus de matraquage et de noyade du bébé.

Après quelques coups de griffes, de morsures et de manque d’oxygène, le bébé phoque commence à sombrer dans une mort lente et douloureuse. Lorsqu’il n’a plus la force de se défendre, les loutres commencent alors un nouveau processus plutôt particulier : elles commencent à s’accoupler avec le bébé phoque mourant.Sans titre

Ce comportement très spécial peut durer des heures et des heures, allant parfois jusqu’à 7 jours: les bébés morts entreposés au frais dans la banquise, sont toilettés et entretenus, puis « violés » par les loutres. Une fois que le cadavre est en décomposition et commence  à avoir l’œil vitreux, les loutres s’en débarrassent dans l’océan. Et repartent à la chasse pour retrouver des futures proies à chopper…

"Les loutres de mer se tiennent les pattes lorsqu'elles dorment et ainsi ne s'éloignent jamais de leurs congénères <3... et violent à mort des bébés phoques.

« Les loutres de mer se tiennent les pattes lorsqu’elles dorment et ainsi ne s’éloignent jamais de leurs congénères… <3 … et violent à mort les bébés phoques.

Article en anglais : http://news.discovery.com/animals/the-other-side-of-otters.htm

Les Crocodiles sprinteurs qui te chopent et te finissent dans leurs grottes sous-marine.

Et un petit dernier pour la route : si vous vivez en Australie ou bien que vous y partiez en vacances, surtout, SURTOUT, respectez les interdictions de baignade dans certaines régions du pays. Ou bien vous finirez peut être en décoration d’ornement dans l’une des nombreuses grottes sous-marine qui servent de repères aux crocodiles marins de la région.

Balisées sur plusieurs km de long mais surtout au minimum 3 km de large, ces zones aussi belles que paradisiaques sont surtout pires que le no-mans lands de la guerre des tranchées. Et si l’envie vous prenait d’explorer les environs, Sans titredommage pour vous : si un crocodile a décidé de faire de vous son menu du soir, vous n’en sortirez jamais vivant.

Le crocodile marin, lorsqu’il repère sa future proie, peut sauter hors de l’eau et la pourchasser sur des kilomètres et des kilomètres, les proies tombant de fatigue en premier avant son poursuivant. La particularité de ces crocodiles est de pouvoir chasser debout, et de grimper aux arbres, et peuvent atteindre la vitesse d’un homme moyen en course. On vous aura prévenu, au pire.

Dans les profondeurs de la côte, plusieurs charniers humains ont été découverts : ossements d’enfants, d’adultes, d’animaux composent la décoration des grottes sous-marines de ses animaux protégés…

220px-Leistenkrokodil

Ps: les canards ont le comportement sexuel du manchot et celui de la loutre aussi. Sans la noyade! Une petite vidéo toute mignonne vous l’explique ici!

 

Et puis, c’est aujourd’hui : joyeux noël à tous nos lecteurs. Tous nos voeux de bonheur, pourvu que vous ne soyez pas une loutre ou un manchot.