Comment ça on est machos dans le monde politique?

par

En tout cas, c’est ce qu’essayerait de faire croire cette ministre du logement, Cécile Duflot! Elle ne manque déjà pas de toupet de venir à l’assemblée nationale habillée en robe élégante, et en plus elle se permet de faire des commentaires sur les « houuaaa » « hooo » « aaaaah » soulevés dans l’hémicycle! Mais Cécile, tu savais bien qu’en arrivant dans la politique, ils seraient tous comme cela? Pas la peine de faire ta choquée!

En tout cas, voici comment on pourrait titrer cette affaire tant les réactions sont parfois douteuses et les mœurs ancrées en profondeur dans le cœur de certains hommes – censés représenter la France – et qui fait couler beaucoup d’encre. Plus qu’une querelle entre la Droite et la Gauche, c’est une lutte contre le sexisme au sein d’un monde dirigé majoritairement par les hommes et qui vient de voir 50% de femmes arriver au pouvoir. Il est temps de mettre de l’eau dans son vin pour tout le monde!

Et on a pu voir plusieurs types de réactions pendant ce spectacle médiatique et politique, tournant un peu à la mascarade parfois. Revue ce ces réactions « résumées » dans cet article!


ZAPPING ACTU DU 20/07/2012 – Assemblée : la robe… par lezapping

La réaction type « l’hypocrisie » : « Non, on se moquait pas, on soulignait la beauté de la tenue de notre collègue ». Laurent Wauquiez assure lors d’une interview « Il y aurait eu le même type de chahutage si un homme avait porté une cravate fluo orange. » Suffit de regarder un peu dans l’hémicycle pour apercevoir des cravates encore plus laides. Mais ce n’est pas le sujet de la conversation, car ce n’est pas un homme qui a été hué. Se défendant de toute misogynie, Patrick Balkany, justifie son attitude par sa grande « admiration » pour la gente féminine. « Nous n’avons pas hué ni sifflé Cécile Duflot, nous avons admiré », explique-t-il au « Figaro », assurant que « tout le monde était étonné de la voir en robe ». Et de poursuivre : « D’ailleurs, peut-être avait-elle mis cette robe pour ne pas qu’on écoute ce qu’elle avait à dire ». Allez, un point d’hypocrisie pour ces messieurs!

Un autre type: « on est machos mais on assume »,  d’autres sous entendent qu’il n’y a pas de machisme à l’Élysée et même mieux: s’il y en a vraiment, faut savoir vivre avec! « Cécile Duflot essaie de faire un buzz ». C’est la conclusion de Christian Jacob sur les derniers jours d’agitation à l’Assemblée nationale. Pour lui, la ministre du Logement « cherche un sujet pour exister ». Et de conclure « Sur Cécile Duflot, je n’ai vraiment pas le sentiment qu’il y ait des huées … Madame Duflot cherche un sujet pour exister. Elle découvre la vie de ministre et a des difficultés à exister politiquement. » Y’a du machisme, faut savoir vivre avec, c’est tout, on peut rien faire, c’est comme ça!

Enfin, le dernier type c’est celui qui prend partie : comme Jean-François Copé qui défend Cécile Duflot et rejette le comportement de ses collègues : « J’ai toujours récusé les propos machistes, je les considère comme profondément choquants, a déclaré Jean-François Copé. C’est quelque chose que je n’aime pas du tout. L’un de mes combats, c’est de veiller au respect des femmes, à l’égalité de considération entre les hommes et les femmes dans tous les registres ». Y a-t-il trop de machisme en politique ? « Il y a trop de machisme tout court et je le regrette. C’est quelque chose qui est pour moi très choquant », a-t-il répondu. Enfin un qui prend ses responsabilité et ça fait du bien.

Alors, d’après vous, elle est où la faute? Celle de ne pas se tenir à la tenue vestimentaire de rigueur (mais non obligatoire) du tailleur et du chemisier, ou bien d’oser simplement se montrer féminine en territoire majoritairement contrôlé par des hommes? Il est clair que les mentalités doivent changer, et qu’il est plus que temps de se remettre en question. Suffit de voir les réactions, quand on leur reproche la faute, on a affaire plus à des enfants qu’à des hommes censés représenter la France…

Pour la touche humour, mais qui prouve un peu tout ce qu’on vient de dire, voici ce que l’on peut observer quand on tape Cécile Duflot en recherche sur Google: