Comment gâcher à coup sûr une fête de Noël

par

capture-boule-noel

C’est la même rengaine chaque année : tout le monde à décidé pour vous que vous devrez fêter Noël, donc vous devez faire des cadeaux, manger comme un sumo de 200 kg et souhaiter des niaiseries à vos proches, des trucs que vous ne pensez même pas, juste parce que c’est la coutume. Ne vous en faites pas, grâce au procrastinateur, cela est bientôt terminé : voici une petite liste des petites choses qui feront gâcher un beau Noël, parce qu’il y’en a marre de cette fête de niais.

1 – Arrivez en retard

Si vous êtes invité quelque part à Noël, pensez à arriver en retard. Genre le vrai retard, 1h à 2h, selon vos capacités. Cela commencera par énerver les convives et s’impatienteront devant les cadeaux. En plus s’il y a des mômes, ça leur fera les pieds. Si vous vous êtes proposé pour fêter Noël chez vous, commencez à cuisiner au dernier moment.

2 – N’offrez aucun cadeau

Ne mettez aucun cadeau sous le sapin. D’ailleurs ne faites pas de sapin ni de déco de Noël, parce que ça c’est vraiment trop niais. Humiliez ceux qui en ramènent en leur disant qu’il se sont encore fait avoir par cette fête commerciale honteuse qui dure déjà depuis quelques siècles.

3 – Si vous recevez un cadeau, insistez bien sur le fait que vous le trouvez nul

Si en plus de toutes vos tentatives pour gâcher Noël n’aboutissent pas, lors de la remise des cadeaux (où je vous le rappelle vous n’avez absolument rien à offrir), si quelqu’un vous fait un cadeau, insistez bien pour lui faire comprendre que c’est quelque chose que vous n’aimez pas du tout. Faite lui également comprendre que vous pourriez en tirer quelques euros sur eBay, et soulignez le fait qu’au XXIe, c’est quelque chose de très courant. Finissez par un « mais ne t’en fais pas, tu pouvais pas savoir ».

4 – Inventez une histoire où le père Noël meurt dans d’atroces souffrance

S’il y a des gamins pendant cette fête, c’est le moment d’en profiter. Conviez les enfants à part et inventez leur une histoire où le Père Noël meurt dans d’atroces souffrance. Genre il est dévoré par ses rennes alors qu’il commençait sa tournée. Délectez vous ensuite des gamins inconsolables et l’incompréhension des parents. Vous pourriez également leur faire croire que le Père Noël s’est écrasé avec son traineau et qu’aucun cadeau n’arrivera sous le sapin.

5 – Profitez de l’occasion pour critiquer la nourriture

Si les hôtes de maison se sont bien cassés le cul pour vous présenter de jolies assiettes garnies de milles et une choses très bonnes à manger, c’est le moment d’en profiter pour critiquer la bouffe dans votre assiette. Faites des réflexions du type « ah, chouette, encore du foie gras… » ou bien « ah, c’est pas avec ça que je vais pouvoir maigrir moi… ». Finissez en beauté en critiquant le vin servi « un coteau du layon avec un chapon? Quelle idée… ». Sensations garanties.

6 – Pas de champagne pour Noël

Si vous organisez le réveillon chez vous, profitez en pour acheter du champomy que vous servirez pour le dessert. Insistez bien sur le prix exhorbitant du prix du champagne dans le commerce et que vous n’avez pas envie de vous serrer la ceinture tout le reste de l’année. D’ailleurs, votre repas sera composé de pizza et de légumes vapeurs, que vous soulignerez par « c’est meilleur pour la santé que du foie gras ».

7 – Invitez votre oncle et son ex-femme avec son nouveau petit ami

Installez vous confortablement et délectez vous de la scène. N’oubliez surtout pas le pop-corn.

8 – Jouez à la console toute la soirée dans la salle à manger

Pour vous, Noël est un jour comme les autres, et personne ne vous empêchera de platiner votre dernier jeu, pas même le Père Noël. N’oubliez pas de mettre le son à fond pour empêcher vos convives de discuter et surtout n’hésitez pas à envoyer quelques « chut, j’entends rien » quand ils parlent un peu trop fort.

9 – Lancez les sujets les plus épineux à table

Politique, immigration, guerre en Centre-Afrique, homosexuels… Les sujets ne manquent pas et vous verrez cette fête « familiale » se transformer en grosse baston générale, loin de l’esprit de Noël et du petit Jésus dont tout le monde s’en branle. N’oubliez pas encore les pop-corns.

10 – Mettez vous à pleurer

Commencez par regarder dans le vide, puis concentrez vous à faire monter les larmes et mettez vous à pleurer pendant le repas. Prétexter comme votre petit(e) ami(e) vous manque, que vous venez de vous faire larguer, que votre chien mort il y a 10 ans vous traumatise encore tout les Noël, que pour vous l’Histoire du petit Jésus est trop triste… les sujets ne manquent pas et vont a coup sûr jeter un froid dans l’assemblée.

Voilà mes petits lapins, j’espère qu’avec ces astuces, personne ne vous invitera plus pour fêter Noël avec vous, et vous en serez bien content! Bien sûr, si vous ne comptiez pas gâcher votre fête de Noël, évitez toutes ces idées et tout se passera très bien!

Bonne fêtes de Noël à tous quand même!