De la vie semblable à l’espèce humaine aurait été découverte dans un autre système solaire.

par

De la vie semblable à l’espèce Humaine a été découverte hors du système solaire. (Nasa au 31/03/11)

Enfin ! Nous le savions tous qu’à force de recherches et de travail, nous arriverions à découvrir une espèce douée d’intelligence autre part que sur Terre. Et cet exploit, on le doit à une petite équipe de scientifiques de la Nasa qui ont pu capter très spécifiquement un signal radio à fréquence très élevée émanant de 51 Peg b, l’une des exoplanète dont le « soleil » se trouve dans la constellation de Pegase.

Le cercle rouge entour le système solaire 51 pegasi b

Article de la NASA émit au 31 mars 2011 et publié dans le Boston Globes et CNN News et à paraitre dans le prochain Sciences et Vie.

« Il existe autre part que sur Terre de la vie ressemblant à Homo Erectus. Le 3 mars 2011, nous avons pu capter un signal radio grâce au satellite Hubble provenant du système de 51 Pegasi située dans la constellation de Pégase à 48 années lumière de la Terre. Le signal radio émettait sur une très large fréquence ce qui rendait le signal très difficile à capter. Cependant notre équipe de scientifiques a pu rendre l’interception de ce « message » possible grâce à un travail acharné et méthodique.

Il a été difficile de cacher cette information à la population tant la nouvelle est extraordinaire, mais par mesure de précaution, nous avons voulu garder l’information top secrète. C’est alors qu’après réception de plusieurs messages que nous avons décidés d’en faire part à la population.

Par recoupement des émissions du signal et par quadrillage infrarouge du système de 51 Pegasi, nous avons pu trouver d’où provenait le signal : il s’agit de 51 Peg b(découverte en 1995), une planète de ce système qui possède les même caractéristiques de la Terre. Une Atmosphère accueillante, une densité probablement plus élevée que la Terre avec de l’eau et de l’oxygène, détecté grâce au balayement spectral chromatique.

Graphique numérique à coloration

Les messages qui étaient tous différents n’ont pas encore réussi à être décryptés mais la nature de l’expression vocale parait très évidente : l’articulation, la ponctuation et le ton en font ressortir un message que nous jugeons destiné à une autre « colonie » de cette espèce vivante. Nous avons donc capté un message qui ne nous était pas destiné, et cela peut nous permettre d’émettre l’hypothèse que cette forme de vie à déjà colonisé plusieurs planètes voire plusieurs systèmes.

Nous avons d’ores et déjà tout mis en œuvre pour permettre de communiquer avec ces êtres vivants et pour indiquer notre position pacifique au sein de l’espace. Des fonds budgétaires ont été débloqués afin d’accélérer la recherche sur les moyens de transports et télécommunication rapides afin de pouvoir rejoindre et communiquer avec des régions très éloignées de l’espace.

Intérieur du satellite!

Il était évident qu’un jour nous découvrions de la vie autre part que sur Terre, mais personne ne pouvait savoir que cela se ferait en l’espace d’une génération humaine. Aujourd’hui nous tournons une page de notre Histoire pour en rouvrir une autre, et pas des moindres : nous ne sommes plus seuls dans l’Univers. »

Propos recueilli par Mark Carassius, pour CNN. Traduit de l’anglais par Jean Anaspida.

Sources : Nasa (http://www.nasa.gov)

J’avais rédigé cet article pour l’occasion du 1er Avril pour m’amuser de mes amis. Ces informations et déclarations ne sont évidemment par réelles… Tout vient de ma propre tête!