De l’art et du boxon

par

Salut, les … gens ! (désolé, j’avais pas de terme particulier pour vous qualifier … ce qui ne veux pas dire que je voulais être sympa, ne vous méprenez pas.)

Alors comme ça, je ne poste que cinq articles, avec le dernier post fin décembre 2012, et des chroniqueurs trouvent quand même le moyen d’être moins productifs que moi ?! C’est inadmissible, le titre de procrastinateur ne suffit pas à ce compte-là. Alors attention, je parle bien de moi, hein ? Si les autres sont des feignasses, j’y peux rien. Ne vous attendez pas à des excuses non plus, faut pas déconner ! Bref, trêve de politesses …

Ce soir, j’ai décidé de reprendre ma plume de procrastinateur pour tenter de vous convaincre. Point de commerce ou de politique, je ne bois pas de ce pain-là, ni ne mange de ce vin-ci (comme le soulignait justement Léonard après avoir descendu une demi-cave de chianti avec Laurent de Médicis).

Mona « Megan Fox » Lisa, avant le massacre éthylique trop connu de Léonard.

Non, il s’agit de relever le défi improbable de montrer que l’inutile est absolument indispensable ! Là, je sens que nombre de procrastineurs, néophytes comme confirmés, sont suspendus à mes lèvres, dans l’espoir de pouvoir justifier autant de temps « perdu » (oui, j’ai mis des guillemets, c’est le début de la libération !) sur Internet.

En effet, Internet est maintenant tellement fourni de trucs inutiles qu’il suffit d’avoir un mur Facebook et une cinquantaine d’amis dessus (ou plus, mais de moins bien les choisir) pour qu’il soit très compliqué d’avoir une activité internautique (ceci est un magnifique néollogisme ou une pure daube, ou encore un mot que je crois inventer mais qui existe déjà) qui ne te fasse pas rire et perdre moins de dix minutes de notre précieux temps à sortir pour consommer de l’essence, des OGM ou à alimenter le compte bahaméen ou helvète d’un de nos futurs ex-ministres.

Clash sévère.

Et justement ! On rit, de tout ça ! On rit des lolcats, des quinze nouveaux memes qui apparaissent par jour, de ces phrases, resucées magnifiques de « connes emperlouzées » (merci, M. Desproges …) qui polluent nos télévisions de leurs phrases sans queues ni têtes, de cette chaîne de télé d’envergure nationale qui se fait enfler par un mec seul, un vrai artiste qui agit, qui démonte un secret de Polichinelle, mais qui prend les devants ! J’en viens ici au nerf de mon propos. Je dirais même au nerf, non pas de la guerre, mais de NOTRE guerre !

Notre Guerre … des Etoiles (désolé, fallait que je place cette photo ! N’empêche, trop facile le sabre laser sur Pshop ^^’)

Je suis convaincu, aujourd’hui, que l’art n’appartient à personne, et plus que de l’intellect pur, il s’agit aussi et surtout de fantaisie et d’humour, puisque le rire est peut-être la communication la plus universelle. Plus simplement, nous sommes TOUS (oui, vous lisez bien) des artistes en puissance, avec des médias différents. Dessin, musique, écriture, peinture, comédie, sculpture, photographie… et j’en passe, vous avez compris l’idée.

J’entends déjà (ou pas, j’aurai peut-être aucune réponse ^^) qu’on me dit qu’on n’a pas tous une pratique d’art. MAIS ALLEZ-Y ! Faites votre choix, écoutez vos envies de produire, de jouer, de manipuler ! Qui a dit qu’on avait besoin de cours ? Qui a dit qu’il fallait forcément exposer ? Qui a dit que les brouillons, les essais, les pâtés n’existaient pas ? L’artiste qui fait des pâtés est un artiste car il fait des pâtés comme un artiste : avec conviction, et amour du pinceau, des ciseaux, du plâtre, de la scène … bref, de son outil !

Mais je connais tellement de gens qui ont tellement à partager, à faire rire, sourire, pleurer … que la perspective que toutes ces idées avortent à cause d’une caste minoritaire « savante » me tire des larmes, vraiment. Pitié, mesdemoiselles, mesdames, messieurs , n’attendez plus qu’on vous dise que vos idées sont géniales pour les mettre en pratique. Pour deux raisons simples : les « savants » ne vous le diront pas, et vos idées sont belles et bien géniales …

… enfin, presque toutes vos idées.

Je conclurai en me mettant dans vos têtes … Certains doivent se dire « mais qui est ce blaireau qui pense pour nous, avec ses leçons de morale ? » … Je répondrai qu’ils ont mal lu l’article (réponse « parle-à-ma-main »), qu’ils devraient m’attaquer sur la facilité du (volontaire) raccourci « inutile = artistique » (réponse « balle-dans-le-pied »), que je sais bien que cet article n’a pas spécialement sa place dans ce blog mais que je vais le mettre quand même (réponse « bille-en-tête ») ..!

Votre temps « perdu » est un investissement, et si je peux vous suggérer une chose, c’est de ne pas attendre le prochain krach pour utiliser votre portefeuille.

Je kiffe vos boules ;)

La vraie bonne réponse à pleins de fausses bonnes questions.