Demolition Man : la vérité sur les 3 coquillages

par

Demolition Man, c’est le film référence de science-fiction futuriste des années 1990. Il amène tout un tas de nouveaux concepts funs et originaux, et notamment ce mystère sur les 3 coquillages à utiliser aux toilettes…

Demolition Man, c’est un film qui sort de l’ordinaire par son scénario, sa mise en scène, son décor et ses objets tout à fait fabuleux que l’on pourrait rencontrer dans un futur proche, d’ici 2039. Me viennent à l’esprit ce casque pour faire l’amour afin d’éviter tout échange de fluides corporels, ces fameux 3 coquillages à utiliser aux toilettes… D’ailleurs, personne n’a jamais su d’où venaient ces 3 coquillages, ni même comment s’en servir. Jusqu’à ce que le scénariste, Daniel Waters, dévoile non pas leur utilisation, mais comment ces 3 coquillages se sont retrouvés dans le script du film.

Mais à quoi peuvent-ils donc servir ? Pendant plus de 20 ans, les fans ont cherché à connaitre le secret autour de ces 3 coquillages, jusqu’au jour où le scénariste, pendant une une interview questions/réponses, aurait déclaré :

Je ne vous dirais pas leur secret, mais je peux vous dire d’où ils viennent. Il y a une scène où Stallone doit utiliser les toilettes. J’ai essayé d’y incorporer un truc futuriste qu’il pourrait trouver là, j’ai donc appelé un copain, un autre scénariste, et je lui ai demandé s’il avait des idées. Ironiquement, ce gars était en train de faire la grosse commission lorsque je l’ai appelé. Il a regardé autour de lui, dans sa salle de bain, et m’a dit « j’ai des coquillages en guise de décoration… » J’ai répondu « Ok, je vais faire un truc à propos de ça ».

Dans le film : la cigarette, l’alcool, la caféine, la viande, les sports de contact, les vulgarités, le chocolat, l’essence, les jouets non éducatifs, la nourriture épicée, le sel, le sexe par contact physique (les échanges de fluides corporels, dont le baiser), l’avortement et la grossesse sans autorisation préfectorale, sont considérés comme mauvais et sont interdits. Le film fait référence au roman d’Aldous Huxley Le Meilleur des mondes. En effet, dans le roman, le monde futuriste est ultra aseptisé et contrôlé, tout comme dans le film (avec bien sûr, quelques différences propres à chaque œuvre). En outre, une réplique de Simon Phoenix à l’adresse de John Spartan fait aussi référence à ce livre: « C’est le meilleur des mondes, c’est con que tu doives le quitter. »

 Pour moi l’un des meilleurs films des années 1990 ! Avec Space-Jam en tête, bien sûr.

Source : Reddit