Drôles de parasites pour les fourmis!

par

Voici un petit top parlant des parasites contaminants les fourmis et leur faisant faire n’importe quoi. Je vais vous en présenter 3, mais les 3 meilleurs ! Sachez qu’il existe un nombre plus conséquent de parasites de fourmis mais que ces 3-là sont tellement originaux de par leur fonction et leur action sur la fourmi qu’ils méritent chacun un petit topo !

D’abord, voici un petit rappel sur ce qu’est un parasite animal ou végétal  (si vous êtes déjà un peu bridé, sautez ce paragraphe): un parasite est un micro-organisme pluricellulaire dont le cycle reproductif est différent des cycles des autres animaux. En effet, leur cycle est souvent constitué de plusieurs étapes passant de l’œuf (ou kystes) à la larve, au parasite puis à l’œuf. Mais ces étapes ne sont pas toutes identiques et un certain environnement est nécessaire au bon développement de tel ou tel stade. C’est ainsi que beaucoup d’œuf de larves sont en contact de nos mains, atterrissent dans nos poumons, évoluent, deviennent des larves, remontent l’œsophage, retourne dans l’estomac, puis pondent des œufs dans les intestins, puis ces œufs se retrouve au niveau de l’anus, puis sur nos main… Oui les parasites, c’est dégueulasse, et si une seule de ces étapes est ratée, le cycle est cassé et la larve ne deviendra jamais mature. Mais ça, c’était pour un parasite simple ! Certain parasites ont des cycles beaucoup plus complexes. Surtout ne prenez pas ça comme un cours, et comme une vérité: ce n’est qu’un schéma extrêmement simplifié de la définition et du mode de fonctionnement des parasites pour illustrer l’article qui suit!

La puce est un parasite parmis tant d’autres…

Maintenant que les bases sont posées, passons au top 3 des parasites de fourmis les plus vicelards !

TOP 3 – La petite douve

La petite douve est un ver de quelques millimètres de long, qui a la particularité de pouvoir modifier le comportement des fourmis. En effet, avalé par une fourmi, le parasite va se loger dans sa tête, à l’extrémité des nerfs qui commandent les mandibules. Si la température baisse, le parasite déclenche la fermeture des mandibules, et la fourmi reste accrochée sur un brin d’herbe au lieu de regagner sa fourmilière. Cela augmente la probabilité qu’un mouton l’avale.

Une fois ingérée, la petite douve va se loger dans le foie du mouton qu’elle va ensuite infecter.

Dicrocoelium ou petite douve

TOP 2 – Un parasite manipulateur

Redoutable manipulateur que Myrmeconema neotropicum! Quand ce ver parasite la fourmi noire Cephalotes atractus, celle-ci se met à ressembler à une petite baie rouge susceptible de susciter la convoitise des oiseaux. C’est dans la canopée amazonienne que des chercheurs américains de l’université de Berkeley (Californie) ont observé cet exemple unique de mimétisme entre un fruit et un insecte, induit par un parasite.

Tout commence quand la larve de fourmi ingère une nourriture infestée par des œufs du parasite. Une fois dans la place, les œufs éclosent et les petits nématodes attendent là que la fourmi achève sa métamorphose. Ils migrent ensuite dans son abdomen, le gaster, pour y pondre et s’y reproduire. Le parasite prend alors le contrôle de la fourmi, modifiant à la fois son comportement et son apparence. Le gaster, rempli d’œufs, rougit, se confondant avec les baies environnant la fourmilière.

L’insecte devient léthargique et reste prostré, l’abdomen en l’air, jusqu’à ce qu’un oiseau l’avale. Résistant à la digestion, les œufs se mêlent aux excréments des oiseaux qui seront répandus sur le sol avant d’être à nouveau avalés par une ouvrière en quête de nourriture pour les larves.

Et ainsi le parasite peut contaminer les oiseaux qui vont manger cette fourmi….

TOP 1 – Les fourmis zombis

Les champignons (ce sont aussi parfois des parasites) infectent les fourmis grâce à des spores qui usent d’enzymes pour pénétrer dans le corps de l’insecte avec lequel elles sont en contact et où le champignon peut croître.

En libérant des substances chimiques, le parasite prend ensuite le contrôle de l’esprit de la fourmi qui se met à errer et finit par planter ses mandibules dans une feuille avant de mourir. Cette feuille est normalement la feuille d’une plante venimeuse dont le poison tue instantanément les fourmis, mais cette plante est un hôte obligatoire pour ce parasite.

La fourmi plante alors ses mandibules dans une plante hautement toxique pour elle: le parasite peut alors contaminer la plante…

« Le champignon manipule de manière précise les fourmis infectées pour les faire mourir à l’endroit où le parasite veut être, en leur faisant faire un long voyage dans les dernières heures de leur existence », a expliqué le Dr Hugues.

Une fois la fourmi morte, le champignon germe pour s’extraire du cadavre et propager de nouvelles spores.

Et  vous, vous en pensez quoi??

Sources :
–          http://leschampignons.blogspace.fr/2495201/Des-fourmis-zombies-controlees-par-des-champignons/
–          http://insectopia.forumactif.net/t1184-article-fourmi-un-parasite-qui-transforme-une-fourmi
–          http://www.jesuiscultive.com/spip.php?article125