Etre ivre sans boire d’alcool, est-ce possible?

par
Humm la bonne bière!

Humm la bonne bière!

Oui, et c’est ce qui est arrivé à ce malheureux Texan accusé d’alcoolisme chronique, régulièrement ivre et n’importe quand. A l’origine de ce phénomène : une levure de bière en surpopulation dans son intestin serait à l’origine de la fermentation alcoolique…

Arrivant titubant et complètement ivre à l’hôpital, ce Texan est loin d’imaginer ce qu’il est entrain de vivre: son intestin fabrique lui même l’alcool qu’il digère ensuite, l’alcool allant directement dans le sang : il a été contrôlé à 0,37g/L sans boire une goutte d’alcool, soit 3 fois le taux autorisé au Texas.

Oh le beau bide à bière!

Oh le beau bide à bière!

L’équipe médicale a alors mis l’homme en cellule d’isolement et l’a nourri en nourriture riche et calorique : son taux d’alcoolémie avait augmenté. C’est grâce au gastro-entérologue Justin McCarthy qui avait compris que la surabondance de levures de bières dans l’intestin de l’homme avait créé une sorte de « brasserie » dans son propre corps : l’intestin du patient s’est mis à produire de la bière après qu’il ait ingéré une grande quantité d’amidon – bagel, pâtes, soda – provoquant la fermentation des sucres en éthanol. Selon un microbiologiste de l’Université Duke, « le Saccharomyces (cerevisiae) peut se développer dans le tractus intestinal dans de très rares cas, bien qu’il soit difficile de savoir si le phénomène est associé à une maladie ».

Les levures de bières sont de formidables unités de vivants!

Les levures de bières sont de formidables unités de vivants!

Quelques cas d’auto-brassage avaient déjà été recensés au Japon dans les années 1970. Mais la rareté du phénomène ne permet toutefois pas encore aux scientifiques d’en tirer des conclusions précises.