F*ck me, I’m lefty !

par

 

Good morning, groupe de grandes guenons gaffeuses grandement gargarisées d’une gloire gravement gangrenée par Grégoire et gracieusement regagnées et revigorées par Graham (Coxon, bien sûr) !

Aujourd’hui, un billet que j’annonce comme une main tendue. Mais pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agira de la gauche ! Amis gauchers, ceci est votre article ! Et comme le bon vin accompagne un repas, voici un bon morceau de Sir Paul McCartney, ex-Beatle et gaucher notoire (et pas notaire comme j’allais l’écrire …).

  1. Paul McCartney – Off The Ground


Commençons tranquillement avec un chiffre : la population française est constituée pour 12 % environ de gauchers !

Les gauchers existent à peu près depuis aussi longtemps que les droitiers, si ce n’est que les gauchers ne sont et n’ont pas toujours été bien vus selon la culture, la période de l’Histoire, etc … Sachez que la gaucherie (le fait d’être gaucher) porte également le nom de sinistralité, un terme qui trouve son origine dans le latin sinister qui veut dire « de mauvais augure » (et a donné « sinistre », par exemple) … Ainsi, de même qu’un vol d’oiseau partant de la droite vers la gauche, être gaucher signifiait que vous portiez en vous une part de Satan (pour le chrétien), de Pluton (pour le romain), de Seth (pour l’égyptien antique) ou du chanteur de metal (pour Christine Boutin), … Vous avez saisi l’idée, je pense.

Plus actuellement, il n’est pas très bien vu d’employer sa main gauche à table dans certains pays, au Japon par exemple … parce qu’il est encore acquis que cette main est impliquée dans la tâche la plus ingrate qui soit, pour la nommer ainsi (et ce malgré l’évolution des mœurs et l’apparition du papier hygiénique). Non, je ne vous ferai aucun dessin, et oui, mon article commence par parler de caca. D’enfer !

 

FUCK THEM !!!

FUCK THEM !!!

 

Mais tout d’abord, qu’est-ce qui nous fait dire que nous sommes droitier ou gaucher ? Le critère le plus souvent retenu est celui de la main d’écriture, certainement à cause de l’importance de cette tâche dans le quotidien, et de la minutie qu’elle nécessite. Mais, vous vous en doutez, ce n’est pas aussi simple que cela sinon je n’y consacrerais pas un article !

A l’école, un gaucher est en effet tout d’abord une source d’angoisse pour l’enseignant de CP qui manque d’armes face au défi d’apprendre à écrire à un gaucher. A cela, chaque maître(sse) possède sa réponse : technique du poignet cassé, de la feuille tournée, de la parfaite symétrie pour les plus talentueux … Mais il existe également une alternative plus controversée : lui apprendre de la main droite, même si il semble préférer la gauche. Ce qui est, ne nous cachons rien, une quête vers l’annihilation des gauchers …

 ... alors que les gauchers sont des gens cools en fait.

… alors que les gauchers sont des gens cools en fait.

 

Le gaucher, c’est aussi celui qui ne peut pas s’installer à droite du pupitre d’un droitier parce que leurs coudes vont fatalement se gêner à la première ligne d’écriture … Il faut bien dire que la monde est rempli d’embûches pour les gauchers, puisqu’il est (bien trop souvent) exclusivement réservé aux droitiers. Mais ça, on le verra plus tard.

On peut supposer que malgré la disposition naturelle de l’enfant pour l’utilisation de son côté gauche, l’entraînement dés le plus jeune âge pourrait le faire devenir droitier. Mais le raccourci serait aisé, car beaucoup d’apprentissages se définissent par un emploi exclusif d’un membre, ou spécifique de chacune des mains (ou des jambes) : des élémentaires comme écrire ou dessiner, donc, utiliser des ciseaux, se brosser les dents, couper sa viande et la manger, … ou des moins élémentaires ou courants, comme apprendre la guitare, un sport quelconque, … Bref, il y a tellement de possibilités d’être droitier ou gaucher qu’il n’est pas rare d’être les deux à la fois !

 

"Queuah ? Ambidextre en fait ?"

« Queuah ? Ambidextre en fait ? »

 

Attends Bullit, je m’explique … Les véritables ambidextres sont extrêmement rares, car être ambidextre suppose que l’on peut facilement et proprement faire une chose comme un gaucher OU comme un droitier, au choix ! Il ne faut donc pas confondre être ambidextre et être gaucher (ou droitier) partiel, c’est-à-dire faire des choses comme les droitiers ET d’autres choses différentes comme les gauchers. Ainsi, on peut compter un certain nombre de possibilités de latéralisations.

On peut simplement être complètement droitier ou complètement gaucher

On peut donc être gaucher ou droitier partiel, comme expliqué plus haut !

Il existe également des droitiers ou gauchers forcé … Je m’explique avec un exemple très simple : tout le monde sait que Jamel Debbouze n’a pas l’usage de son bras droit, il est donc gaucher forcé !

Autre question pour ceux qui s’intéressent à la glisse … Les stances sont les deux positions sur lesquelles on peut se placer sur les sports qui nécessitent d’être sur une planche (snowboard, skateboard, surf …). Ainsi, de même que vous vous sentez droitier ou gaucher, vous serez goofy (le pied droit devant dans le sens de la marche) ou regular (l’inverse, quoi, soyez pas cons!) … d’où la question de l’existence possible d’un lien entre une prédilection pour une de ces stances en fonction de votre latéralisation ..?

 

Je ne sais pas si Ali Boulala est droitier ou gaucher. Par contre il est goofy. Et peut-être un peu con, aussi.

Je ne sais pas si Ali Boulala est droitier ou gaucher. Par contre il est goofy. Et peut-être un peu con, aussi.

 

A ce stade de l’article, si vous avez tenu bon jusqu’ici, vous vous dites peut-être : « à quoi bon ? » Et vous avez raison ! Parce que si les gauchers étaient brûlés avec les sorcières et les roux, et sont parfois encore considérés comme des malpropres qui meurent en moyenne huit ans plus tôt que les droitiers (ce n’est pas une blague !) et incapables de découper avec des ciseaux « standards », il peut advenir que la gaucherie fournisse des avantages et/ou des dispositions pour certaines disciplines.

Dans certains sports, en particulier, les gauchers tirent largement leurs épingles du jeu car ils sont beaucoup plus habitués à se confronter à des droitiers que l’inverse (je pense en particulier à l’escrime et aux sports de raquette). De plus, de par la stimulation du cerveau droit (hémisphère qui serait plus à même de contenir les facultés de projection mentale et de création) par les mouvements des membres gauches du corps, les gauchers auraient plus de dispositions pour les pratiques d’arts … Enfin, voilà une bonne raison d’être gaucher :

 

Et oui. Un bon point Godwin comme on n'en fait plus.

Et oui. Un bon point Godwin comme on n’en fait plus.

 

Juste pour finir sur cette histoire de dispositions à certaines pratiques culturelles (arts, sports pour reciter les exemples évoqués plus haut) … On peut se poser légitimement cette question : en orientant la dextérité d’un enfant, influerait-on sur ses prédilections futures ?

Je pourrais également parler des faits que les instruments de musique pour gauchers sont légèrement plus chers du fait de leur production moindre, que les instruments à cordes frottées pour gauchers n’existent pas en théorie car les musiciens gauchers rompraient l’uniformité visuelle d’un orchestre, que les manettes de jeux vidéos n’ont étrangement pas de pendants pour gauchers alors que ça pourrait être tout à fait le cas puisque nous avons une latéralisation des membres, que la gaucherie semble devenir de plus en plus prégnante dans la population (en surveillant un devoir quand je bossais comme surveillant, j’ai compté 7 gauchers sur 20 élèves et, fait marquant … il ne s’agissait que de gauchères !), …

… mais c’est un peu chiant.

Alors j’arrête, j’ai décidé de laisser la main. Gauche, bien sûr.