Free Mobile. « Nous pourrons jouer sur les prix en fonction de ce que Free fera. »

par

Ou comment avouer voler les gens délibérément aux yeux de tous sans qu’aucune action ne soit prise. Vivement le coup de pied de la part de Free!

Free Mobile, entre spéculations et rumeurs, faux départs, fausses croyances.

Vous n’êtes sans doute pas passé à côté du buzz Free qui déferle en ce moment sur la toile, sur tweeter, sur son site et tout ce qui a trait avec l’informatique. « The rocket is on the lunchpad! » prévenait Xavier Niel, l’un des PDG de Free. Roquette sur les autres opérateurs concurrents? Roquette sur l’offre mobile soit-disant défiant toute concurrence? Rendez-vous le 12 janvier (a priori) pour en avoir la confirmation!

Pourtant, les spéculations et rumeurs vont bon train, et presque sous toutes les formes. Autre les fusées en ASCII sur le site free.mobile présentant maintenant une simple image de carte SIM, les fameuses répliques de la Mamie du Cantal et les répliques presque devenues cultes des opérateurs concurrents, il est devenu difficile de décerner le vrai du faux, tellement que le buzz prend de l’ampleur. La stratégie marketing à fonctionné, mais il faut faire maintenant attention à ce que le buzz n’éclate pas.

Retrospective alors ou pas sur ces derniers mois qui ont bouleversé l’univers du forfait mobile? Je sais que si vous venez ici, c’est pour avoir ce que les autres sites ne font pas, alors, allons-y!

26 Avril 1999: naissance de Free. Internet c’est encore neuf, c’est pas encore très démocratisé. Alors que les abonnements sont à prix exorbitants (dans les 45 euros tout opérateurs confondus), il fallait en plus payer « la minute internet » comme le prix d’une communication normale. Free arrivant sur le marché aboli en premier lieu le prix de la communication qui est donc devenu gratuit chez free, ainsi que la location du modem (qui faisait CE bruit à l’époque). La révolution est déjà en route, les autres opérateurs sont obligés de se joindre au mouvement. Fini les prix de connexion aberrants.

Puis maintenant on connait les offres illimitées, l’ADSL, la fibre optique, loin le 56k et le son horrible que faisait le modem en pleine nuit lorsque l’on voulait se connecter discrètement… (NB: pour les nostalgiques, les bornes automatiques « La poste » pour acheter timbres et enveloppes font encore aujourd’hui les mêmes bruits pour se connecter à internet… et oui la progression technologique ne suit pas partout en même temps).

Mars 2011: Free Mobile est annoncé par Xavier Niel. Cependant, le futur opérateur doit respecter une date cruciale de son calendrier: il faut que la 3G de Free Mobile couvre minimum 25% du territoire avant la date échéance du 12 janvier 2012, ce qui n’est pas encore fait.

Juillet 2011 : Free Mobile proposera des forfaits défiants toute concurrence grâce à des offres « divisées par 2 » pour le même service!

Septembre 2011: Xavier Niel est interviewé et s’étonne que la concurrence n’ai encore rien fait de concret pour parer les futurs forfaits que Free Mobile proposera. « Je suis étonné que nos concurrents n’aient toujours rien fait : il faut vraiment couper les prix ! […] On a dit qu’on les divisera par deux : s’il y a des offres à sept euros sur le marché, il y aura alors des offres à 3,5 euros. »

Décembre 2011: Free Mobile pour Noël?

12 décembre 2011: Le site Free Mobile est orné d’une fusée. C’est l’inauguration du compte Twitter de Xavier Niel et de sa célèbre phrase: « the rocket is on the lunchpad » (la fusée est sur la rampe de lancement) qui signifie concrètement que l’offre Free Mobile arrive bientôt sur les marchés. Cet unique tweet comptabilisera plus de 22.000 followers sur Twitter en très peu de temps. Naissance du buzz de l’année.

22 décembre 2011: C’est le jour de la 2e enchère concernant les ventes de licence 4G aux opérateurs. Free repart bredouille devant ORANGE, SFR et BOUYGUES qui se partagent le gâteau. Plusieurs milliards sont alors mis en jeu et le jeune opérateur ne peut pas suivre l’enchère. SFR repart avec 2 blocs de fréquences à 800 MgHz sur 4. On appelle alors la 4G la « fréquence en or » que seul Free n’aura pas. Les mots « échec », « défaite » et « vilain petit canard » sont alors les mots des opérateurs concurrents.

23 décembre 2011: Xavier Niel rebondit aussitôt: il établit un contrat d’itinérance chez SFR concernant la 4G (je crois qu’il s’agit juste d’un « emprunt du réseau ») pour Free Mobile. L’action en bourse de Free gagne alors 3 points (passant de 90€ à 92,9€) pour ce coup bien joué. Cependant, pas de Free Mobile sous le sapin.

25 décembre 2011: Les opérateurs Orange, Sfr et Bouygues se frottent les mains, pas de Free Mobile pour Noël, les ventes sont meilleures que l’année dernière et plus encore que l’année avant.

26 décembre 2011: Respect du déploiement de la 3G avant la date butoir du 12 janvier 2012. Free Mobile est reconnu comme un vrai opérateur pour les « gendarmes de la télécom »! Joyeux Noël Free!

28 décembre 2011: NRJ Mobile arrête l’illimité. Le forfait illimité passe donc à 50H. La stratégie semble douteuse et peu prometteuse. Mais que fait la concurrence? Deviennent-ils fous?

29 décembre 2011: Lancement de Freemobile au Japon. Mais attention, Freemobile du Japon n’a rien à voir avec l’opérateur Français que l’on connait. Freemobile est une marque de distributeur à boissons japonaise où il est possible de se connecter à internet gratuitementt via le wi-fi intégré à la machine quand on s’achète une boisson. C’était le lol du moment. Aucun rapport à Free Mobile. D’ailleurs c’est ce que l’on appellera un « long silence » de la part du futur opérateur, rien, pas de news.

30 décembre 2011: Free Mobile pour le 2 janvier? « Coup de com absolument parfait » Reviewer. Le PDG d’Orange est un tantinet agacé par toute l’efferverscence que Free Mobile semble dégager et regrette une France « où les rôles sont inversés ».


2 janvier 2012: Le PDG d’Orange fera la déclaration suivante maintenant connue : « Nous avons tout un arsenal de ripostes commerciales prêtes pour répondre très rapidement aux offres de Free. Bien sûr, c’est une évidence, nous pourrons jouer sur les prix en fonction de ce que Free fera. Mais tout ne se résume pas à un prix ! La mamie du Cantal n’a pas besoin de la même offre qu’un geek à Paris. ». Les réactions n’ont pas tardé: des centaines de « mamie du Cantal » ont émergées sur le net, comme Georgette, 84 ans, qui se targue de donner des avis sur les différentes offres mobiles (Orange, SFR, Bouygues ainsi que Free) entrecoupés de robes de chambres et de Jeannot son mari sur son blog. Beaucoup spéculent sur le fait que ce blog serait enfait tenu par les acteurs de Free tout simplement. On notera que Free Mobile, ce n’est pas encore pour le 2 janvier!

5 janvier 2012: le buzz prend de l’ampleur, notamment grâce à la modification du site mobile.free.fr par la fusée alors en ASCII qui devient une fusée en cours de lancement avec les réacteurs qui crachent de la fumée. On peut y voir un code qui sera décrypté comme « je sais pas » qui serait contradictoire avec toute la politique de buzz créé autours de ce lancement. En dessous à droite, on pouvait lire  « 1337« . Beaucoup pensaient que le lancement des forfaits se ferait donc le 5 janvier 2012 à 13h37 tandis que d’autres y cherchaient un rapport avec le Leet Speak (langage codé). Au final, tous avait tord et rien encore le 5 décembre. On spécule alors une sortie pour le 6 décembre, le lendemain!

Ce n'est plus qu'une carte SIM qui est visible sur le site de mobile.free.fr

6 décembre 2012: les spéculations vont encore bon train, et les prix des différents forfaits de Free Mobile apparaissent en masse sur la toile, tous étant des fake. Mais l’un des employés de Free déclare sur Twitter  » Target Acquired #120112 » qui veut sûrement dire que les forfaits arriveront réellement le 12 janvier 2012 et permet de mettre fin aux différentes suppositions qui mettent le feu sur internet depuis presque plus d’un mois. Notons le préterit du la phrase et donc le « passé » exprimé. La fusée aura atteint ses cibles le 12 janviers 2012, mais puisque c’est la date limite du lancement de l’opérateur, cela veut peut être dire que l’opérateur sera fonctionnel avant le 12. Peut être le 10, pour prendre de vitesse Numericable?

8 janvier 2012(aujourd’hui): Les possesseurs de Freebox peuvent voir sur leur télévision une publicité concernant les futurs forfaits de Free Mobile les invitant à se renseigner déjà pour les modalité de résiliation à leur actuel opérateur. A ce sujet, il parait que Free enverra une carte SIM à l’ensemble de ses clients afin de tester leurs offres (plus de 4 millions d’abonnés).

Alors, à l’heure actuelle, nous savons que la stratégie marketing de Free aura porté ses « free » tant elle aura eu un impact médiatique sur la toile. Maintenant, il ne tient qu’à eux d’assumer ce buzz et de proposer, dans les jours très prochains, une vraie différence concernant les offres de forfaits. En attendant, je sens que ce buzz n’a pas fini de faire d’émules… Et vous, comptez vous changer de forfait?