Freetown christiania

par

 

 

 

Une goutte de « what the fuck » au milieu de la capitale Danoise. Copenhague est une jolie ville très accueillante. Et pile au milieu – enfin je n’ai pas mesuré, mais quand même plutôt au milieu – Christiania.

600px-Flag_of_Christiania.svg

Cette vieille expérience libertaire se porte bien, merci pour elle. Son millier d’habitants prospèrent dans cette communauté autogérée. De « Pusher street » où le cannabis est toujours en vente libre (dans de charmantes petites cabanes lumineuses) à son lac avec ses bâtiments d’architecture post-moderne – c’est-à-dire sans architecte.

Genre plutôt au centre ville

Genre plutôt au centre ville

Que dire.

On traverse la rue en faisant attention aux voitures et on y est. La transition est nette, ce n’est plus une atmosphère de capitale. Des allées de terre battue serpentent entre les vieux casernements de l’ancien quartier militaire Bådsmandsstræde puis des maisons dont on ne doute pas qu’elles ont été faite maison.

Pusher street

Pusher street. Faut pas courir parce que courir = « police » ni prendre de photo car le cannabis reste interdit au Danemark

Les résidents s’autogèrent par le consensus au sein de leurs assemblées. On a quand même quelque difficultés à imaginer l’application des décisions. En tous cas, les règles y sont simples. Les armes et gilets pare-balles ; les drogues dures – 10 overdoses/ans ça commençait à se voir ; les campeurs ;  la violence et les vols ; les voitures ; les gangs de bikers sont prohibés.

Le code civil tient sur un panneau

Voilà.

La survie de la cité est toujours en équilibre entre la tolérance des autorités et leur réticence à reloger les habitants – sans compter les prestations sociales. Plusieurs fois en péril, tout semble sous contrôle pour le moment. Les habitants ont pu racheter le terrain à la ville.

Plate christiania

La situation est calme aujourd’hui, mais en 2007 les destructions avaient commencées

Économiquement, il y a quand même une certaine normalité. Quelques entreprises associatives, des bars et restaurants, un cinéma… Le ramassage des ordures est organisé (on a noté quelques imperfections sur ce point) et les égouts sont entretenus.

House christiania

Maison fait « avé les mains »

Quand même on se balade au milieu d’un joyeux bordel organisé. Si vous passez dans le pays du Lego, n’oubliez pas de visitez Christiania. Il y a quelque chose d’unique dans l’air – et je ne parle pas des vapeurs de Teuteu.

Tag christiania