La chronique du Bulot #3 : Penny Dreadful

par

Salut à toutes et tous, aujourd’hui on change de registre et on va parler d’une série diffusée par Showtime.

J’ai découvert cette série grâce à un ami il y a quelques jours maintenant et je viens donc de dévorer 2 épisodes à la suite!

Penny Dreadful est diffusée depuis le 11 Mai 2014 aux Etats-Unis sur Showtime. Cette série est réalisée par John Logan (Skyfall, Aviator, Rango) et produit par Sam Mendes (Les sentiers de la perdition, Skyfall, American beauty) et repose sur le principe de La ligue des gentlemen extraordinaires.

On a ici le droit à un casting de rêve (de mon point de vue) :

rs_560x382-140404134331-1024-penny-dreadful.ls_.4414_copy

Timothy Dalton : Sir Malcolm Murray (Hot Fuzz, Doctor Who, Flash Gordon, Tuer n’est pas jouer, Permis de tuer)

Eva Green : Miss Vanessa Ives (Casino Royale, Kingdom of Heaven, Dark Shadows)

Josh Hartnett : Ethan Chandler (Sin City, La chute du faucon noir, Slevin, Virgin Suicides)

Billie Piper : Brona Croft (Doctor Who, Journal intime d’une call girl, True love)

Harry Teadaway ; Dr Victor Frankenstein (Cockney vs Zombies, Control)

Reeve Carney : Dorian Gray (La tempête)

Danny Sapani : Sembene (The fear, Doctor Who, Misfits, Crimes à Oxford)

Rory Kinnear : La créature de Frankenstein (Broken, Skyfall, Quantum of Solace, Lucan)

Helen McCrory : Madame Kali (Harry Potter, Doctor Who, Skyfall, Casanova)

Genre :

Drame, Epouvante

Synopsis :
Londres, époque victorienne. Sir Malcolm Murray et Miss Vanessa Ives vont s’entourer de personnes à l’histoire trouble pour combattre des ennemis inconnus des simples mortels que nous sommes.

Petit Aperçu :

Please enter the url to a YouTube video.
Avis :

De base on m’annonce un ancien James Bond, Un ex-compagnon du Docteur, une des plus belle actrice française et un acteur américain dont les films m’ont pas mal plu à ce jour donc je me dis « Ok, ça risque d’être sympa ». Ensuite, je découvre les personnages : Frankenstein et sa créature, Dorian Gray, un explorateur, un femme aux pouvoirs surprenants, etc… et là je ne peux pas m’empêcher de faire le lien avec La ligue des gentlemen extraodinaires d’Alan Moore, ce Grand Monsieur qui a écrit V pour Vendetta, From Hell, Watchmen et cie…
On a le droit à un Londres de l’époque victorienne assez bien retranscrit et comme je l’imagine, c’est à dire à l’apogée de son industrialisation mais où rôde le mal-être de la population, des monstres encore connus à ce jour comme Jack l’Eventreur. Se mêlent à cette époque la passion pour l’Egypte, les clubs privées, l’occultisme et la vie des marins et autres personnes de la ville.

L’univers de la série est sombre, teintée du sang des cadavres mais sans non plus partir dans des litres d’hémoglobine et au contraire d’une série d’HBO, le sexe n’est pas des plus présents (Je juge que sur 2 épisodes pour l’instant mais vous savez très bien de quoi je veux parler!!! ^^). On n’est pas non plus dans la sur-enchère des monstres avec un épisode -> un ennemi -> une victoire des héros (non je ne critique pas les autres productions de ce type…) et on rentre suffisamment dans la magie de l’univers pour prendre son pied !

En conclusion, je dirais que j’attends pas mal de cette série, elle change des Game of Thrones, CSI et toutes les autres productions du type comme Supernatural, True Blood ou encore American Horror Story. J’ai l’impression que l’on retrouve ce qui fait le charme des séries britanniques dans Penny Dreadful!

Petit fait sympa à relever, les penny dreadfuls ou les romans à 2 sous en français étaient des recueils d’histoire fantastique, fiction aux histoires sombres coûtant 1 penny et donc beaucoup plus abordables que les livres à 1 schilling (ou 12 pennys) comme ceux de Charles Dickens.

Si vous voulez plus d’infos sur la série, découvrir les coulisses ou des photos, n’hésitez pas à visiter le site très bien fourni de cette dernière.

A bientôt pour une prochaine chronique.