L’affaire DSK

par

L’article qui suit est un copié/collé du site http://www.topito.com/

« L’affaire qui secoue la politique française, ou plutôt la France entière. Un dimanche matin, bordel. L’affaire de trop sans doute pour Dominique Strauss Kahn qui risque de passer de présidentiable crédible au dernier des pestiférés. Véritable crime ou coup monté parfait, le résultat sera le même: la carrière politique de DSK est sans doute à évoquer au passé. Les langues vont se délier, et les révélations n’ont pas de fini de tomber. Vraies ou fausses, peu importe, le Web et le cirque médiatique ont besoin de ce bruit, ils s’en nourrissent. Quitte donc à entendre un peu n’importe quoi dans les prochains jours. Topito a donc forcément son lot de petits scoops.

  1. On va prochainement découvrir la sex tape « DSQ: Fuck Me International » dans le tiroir de la chambre d’hôtel: bien rangée, juste à côte de la Bible.
  2. On va apprendre qu’il était en Porsche dans sa chambre d’hôtel: histoire de boucler la boucle.
  3. Que Bill Clinton, un ami, et lui partageaient le même amour du cigare: -mais il fumait pas DSK ! Ah ouais… d’accord. Ca y est, je viens de comprendre.
  4. Qu’il y a maintenant de sérieux doutes sur la paternité de l’enfant de Carla Bruni: et qu’à l’inverse il n’y en a plus sur celui de Rachida Dati.
  5. Que la grande litanie des mots un peu pourringues est déjà en cours: « la quéquette du pouvoir » (Bernard Debré, homme de classe), « le festival de Kahn », « DSK, candidat aux érections… »
  6. Que dormir dans un hôtel à 3000 euros la nuit, ça énerve un petit peu: l’argent ne fait pas le bonheur
  7. Que le téléphone oublié à l’hôtel contenait probablement des SMS de Ben Laden: ah le salaud. Le mix parfait entre deux actus qui arrangerait toutes les salles de rédaction.
  8. Qu’en novembre 63, il traînait du côté de Dallas parce que JFK aurait eu des infos compromettantes sur lui: maintenant que tu le dis, il m’a toujours semblé bizarre.
  9. Que tout ça n’était qu’un tournage pour le prochain Woody Allen à qui le CSA aurait reproché de ne pas avoir donné la parole aux deux grands familles politiques françaises: à moins que ce soit pour « Les Experts New York »
  10. Que si la gauche continue à s’éliminer toute seule, faudra pas non plus s’étonner…: « Et d’un ! » aurait dit l’autre…

Et vous, vous en voyez d’autres des révélations à venir sur ce big bang politique ? »