Le chapelier fou

par

Dans Alice au pays des merveille de Lewis Caroll, pourquoi ce chapelier est-il fou ? Ou bien, pourquoi ce fou est-il chapelier ?

Hé bien non pas par hasard.

En effet, les chapeliers étaient après plusieurs années à exercer leur profession couramment atteints d’un mystérieux phénomène : la folie des chapelier.

En effet, la confection de certains feutres composant les chapeaux nécessitaient du mercure. Le feutre est un agglomérat de poils (de laine par exemple si c’est du poil de mouton, mais aussi souvent de poils de lapin dans les chapeaux de jadis) imperméable et durable mais seule la laine forme naturellement du feutre si on la presse en environnement humide, pour les autres poils il faut ajouter du mercure pour augmenter leur capacité à s’entremêler et à se fixer les un dans les autre.

Et le mercure, c’est tout à fait toxique pour le système nerveux humain – ça a de tous temps été un problème de santé publique. Une intoxication chronique entraînant divers symptômes parmi lesquels des hallucinations, des modifications du comportement, des difficultés à parler, une surdité et une cécité, des troubles moteurs et/ou des troubles de la mémoire. Bien suffisant pour être catégorisé comme  »fou » il y a de cela deux siècles. Fou comme un chapelier.