Le Mc Donald’s

par

Ah ah!  Et ouais, un nouvel article, mais sur le Mc Do! Pourquoi sur le Mc Do d’ailleurs? Mais parce que j’y traille en ce moment! Et ouais, des fois, il faut savoir faire une pause dans la procrastination!

Bon alors, j’ai décidé de  vous parler de l’intérieur du Mc Donald’s, là où les clients ne vont jamais, et qu’on est très loin d’imaginer. Tout d’abord j’aimerai couper court à certaines rumeurs comme celles qui diraient que l’hygiène n’y est pas, que les viandes sont mal cuites et les plans de travail dégueulasses.

Alors pour me laver les mains minimum une fois toutes les heures puis toutes les autres fois où je touche autre chose que mes ustensiles de cuisine et mes ingrédients, que je lave chaque plans de travail après chaque départ de cuisson des viandes (c’est à dire à peu près toutes les 30 secondes), que je suis sans arrêts à gratter le moindre résidus de graisse après chaque cuisson de viande et que les cuissons, justement, respecte une durée très stricte suivant un brevet spécial des machines mises sur le marché (et autorisée en Europe), je peux vous dire que les cuisines sont nickels et que celui qui tombe malade après avoir bouffé un bic mac, devrait se laver les mains avant de manger! Je fais tout ça, mais tous mes collègues le font aussi, et sous l’oeil très attentif des managers et des directeurs! Et il faut ça pour maintenir une bonne hygiène alimentaire!

Après cette petite introduction, ce que j’aime chez Mc Do, c’est le travail minuté, un peu similaire à un certain degré de Taylorisme. Exemple: On me commande 4 Royal Bacon : marche à suivre =

  • Je prend 4 steaks avec un gant dans le bac à steak réfrigérant, que je place sur le grill, que je referme.
  • Je place 4 petits pains, je toaste les pains du haut.
  • Je gratte mon autre grill qui ne contient pas de viandes
  • Je prend mes 4 petits pains, et je poses mes talons (les petits pains du bas) sur le toasteur
  • Je mets moutarde/ketchup/oignons/cornichons/bacon et je pose mon plateau près à accueillir les viandes, devant le grill
  • je nettoie mon plan de travail (surtout si j’ai travaillé comme un cochon)
  • Une fois cuites, je pose les viandes, une a une, sur ma préparation
  • Je pose une tranche de chedar sur la viande
  • Je récupère mes petits pains du toasteur, que je pose sur la préparation
  • Je crie (parce qu’il y a du bruit partout!) : Bacon à l’emballage et je les pose sous la haute qui les tien à bonne température (c’est à dire au dessus de 73°C)
  • En tout il s’est passé moins d’une minute 30 si tout s’est bien déroulé.

Comme tout nouveau apprenti dans le domaine, j’ai fais quelques erreurs, mais mon côté humble et professionnel me permet de me remettre en question et de recommencer, quitte à me faire incendier. J’ai encore l’immunité d’être nouveau venu, j’en profite. Après, je me ferai taper sur les doigts, mais jamais pour avoir été prévoyant au niveau sanitaire. Les boulettes:

  • J’ai souvent oublié de mettre les cornichons au début.
  • Oublié de mettre à chauffer les pains du bas pour finir mon oeuvre
  • Trompé dans le temps de cuisson de certaines viandes (d’autres sont plus ou moins longues à cuire)
  • Trompé dans la recette (« Voilà 4 Deluxe!! Quoi? C’était des Bacons que je devais faire? »)*
  • « Y’a plus de moutarde! Par contre j’en ai plein les pieds! »
  • Etc. Mais j’en suis qu’au 2e jour, il pourrait en arriver d’autres ;)

Mais les managers sont toujours là pour nous aiguiller et nous remettre dans la voie. Surtout, ce qui est vraiment agréable, c’est que l’équipe est dynamique et compréhensive. Mc Do, une sale ambiance? Pas chez nous en tout cas. Tout le monde est prêts à s’entraider, à se seconder. C’est vraiment chouette et on ne travaille pas dans le stresse, mais dans la joie et la détente. Même les managers sont très abordables et disponibles!

Mc Do, c’est aussi la solution à tous nos problèmes. Fringalement comme financièrement, Mc Do sera toujours là. Tout en proposant des burgers peu chers (comparez aux prix du marché, tien!) et en employant le max d’employés possibles, ils offrent aux étudiants la chance de pouvoir travailler et étudier. Mc Do fait aussi beaucoup d’efforts au point de vue écologie et environnemental, et c’est très important.

Voilà, c’est fini pour l’éloge de la suprématie Mc Do, mais croyez moi, ça en vaut la peine.

Le Ronald m’a toujours fait peur. Peut être à cause d’un célébre film, qui d’ailleurs, lui ressemble….

Ca ne vous rappelle rien? Hinhin