Les guêpes Agaonidae

par

Mais quel être fabuleux que la guêpes Agaonidae et son figuier qui en est tout le temps associé! Ils ne peuvent vivre l’un sans l’autre!

La guêpe Agaonidae n’est pas le type de guêpe que l’on connait. Ah mon avis, vous n’en avez jamais rencontré. Moi non plus, parce qu’il faut partir très loin dans le vaste monde pour en trouver!

Mais l’histoire est fascinante. Chaque espèce de guêpe est associé à une espèce de figuier, ils vont par paires. C’est une symbiose parfaite entre 2 espèces complétement différentes!

Ces espèces de ficus ont toute une certaine particularité: lors de la floraison, les bourgeons de font pas de fleur externes mais des fleurs internes au fruit de la figue. Avec ce genre de procédé, le figuier ne peut pas larguer son pollen dans la nature et ne peut ainsi féconder un autre figuier car le pollen est emprisonné dans le fruit. Mais comment le figuier peut-il alors faire perpétuer son espèce dans le temps?

C’est alors que les guêpes Agaonidae entrent en jeu. Avant que le le fruit ne recouvre entièrement la fleur du figuier, la guêpe, chargée à fond de pollen d’un autre figuier, se colle sur la future fleur et ainsi féconde ce figuier (comment la guêpe peut être avoir du pollen d’un autre figuier? Continuez à lire!). Le fruit se développe alors autour de la guêpe qui en profite pour pondre ses œufs dans le fruit.

La guêpe meurt alors, pendant que le fruit et les œufs se développent, ensemble. Quand les œufs éclosent, les larves se nourrissent alors de la chair du fruit, pour devenir des guêpes adultes. Il y aura alors 3 types de guêpes:

  • Les mâles qui vont féconder les femelles et qui meurent ensuite.
  • Les femelles qui vont porter les œufs fécondés et vont ramasser le pollen du fruit.
  • Un 3e genre qui lui ne sert qu’à percer le fruit et qui meurt aussi ensuite…

Ainsi, les femelles sortent du fruit et vont aller polliniser une autre fleur de figuier avec le nouveau pollen qu’elles transportent. elles pourront alors encore se fixer sur une autre fleur d’un autre figuier et attendre que le fruit pousse autour d’elles…

Ces 2 espèces sont donc en totale symbiose: l’une ne peut se reproduire sans une autre. Elles sont complétement indissociables.

On peut alors se demander à quel moment ces 2 espèces ont opté pour ce genre de comportement, et au même moment. Mais ceci est une autre histoire, que je ne connais pas mais qui me ferait plaisir d’apprendre. Quelqu’un pourrait-il m’aider? (Qui est arrivé le premier? La poule, ou l’œuf?)