« Nous n’accepterons que la victoire totale ! » (Dwight Eisenhower)

par

Salut à tous, bande de nazes ! Rien de mieux à faire que de me lire ? Et bien vous me subirez (vous me subirez ! Aaaaaddd liiiib …) !

(aaaadd liiiib ! O_O)(peux vraiment pas m’empêcher de craquer, moi …)

Juste parce qu’en ce moment, je me suis mis avec nostalgie à un jeu vidéo, j’avais envie d’empiéter un peu sur les plates-bandes de mon jeune frère, qui fait une chronique à la radio de son lycée (qui est au passage mon ancien lycée … au secours, je perds mes cheveux, je passe du temps dans les transports en commun, je lis le journal … je vieillis !) sur les bandes sonores de jeux vidéos …

Et comme je sais que les opérations Market Garden, Overlord, Dragon, Torch vous dirons quelque chose, que vous savez tout du maréchal Rommel, du général Patton et de l’amiral Dönitz … il est inutile de préciser que je vais parler des soundtracks des meilleurs FPS (en leur temps, bien sûr) sur la Seconde Guerre Mondiale, j’ai nommé la médaille d’honneur, Medal of Honor (MOH) !

Comme toujours, un thème qui berce en intro, après avoir vu un EA souligné par une artillerie assourdissante …

Si vous avez déjà eu le plaisir de jouer à un MOH, vous savez déjà ce qui vous attend rien qu’à l’écoute de cette musique : le combat pour la justice, le sens du devoir, le sacrifice pour la liberté des peuples, … bref ce qu’on peut attendre d’un vrai FPS historique ! Assez clairement, les MOH, après Débarquement Allié, sont marqués par les pattes du film Il faut sauver le soldat Ryan et de la superbe série Bands of Brothers, en particulier quand on débarque sur Omaha Beach un certain matin de juin … il fait gris, à peine jour, le feu ennemi fauche vos compagnons à peine sortis de la barge …

Avec un tel programme, rien de tel qu’une musique qui frôle l’épisme … Evidemment, on a droit aux arrangements symphoniques, cordes, cuivres, grosses caisses et tutti quanti. Mais le meilleur tient dans les compositions chantées, l’un d’entre-eux étant retenu assez systématiquement par les joueurs, sensibles ou non à l’esthétique du chant classique.

Arnhem Knights, interprétée sur fond de bataille de rue, en Hollande (libérée à l’occasion de l’opération Market Garden) … Un carnage à la Stalingrad, où l’on se battait pour gagner une maison, voire une pièce ! On perçoit presque dans cette musique la vibration du sol, martyrisé par les explosions dans cette tuerie qui a traumatisé les civils, les plaintes des blessés, le silence avant la tempête …

De magnifiques compositions, menées avec maestria par Michael Giacchino, un homme qui a composé (entre-autres, je ne vais pas détailler parce que j’aimerais bien poster cet article un jour ^^) pour les séries de jeux MOH et Call of Duty, pour la série Lost, pour un petit paquet de films d’animation de Pixar, … Une pointure, quoi !

C’était pas très gai, je l’accorde … Mais j’aime tellement ce morceau que je me voyais mal comment passer à côté. A l’occasion, je parlerai peut-être des Assassin’s Creed et des Splinter Cell, qui ont aussi des bandes originales pas mal …

Mais avant ça, promis, je ferai un article plus à la déconne, promis ! :)

Vibration ...