« […] on dirait un rockbisounours. » (Raphaëlle Merle)

par

Salut à tous !

Aujourd’hui, je m’en vais vous présenter un groupe américain de rock indie, appelé Minus the Bear (oui, Minus l’Ours … en voilà un nom rockbisounours) !

Ces messieurs ont pour origine la trop méconnue ville de Seattle, où ont gravité en leurs temps respectifs des artistes de renom comme Jimi Hendrix, Nirvana, … et de moins connus et plus actuels, mais tout aussi méritoires comme Death Cab for Cutie ou the Postal Service. Ils sont forts ces américains, quand même …

Voici un morceau issu de leur dernier EP, intitulé Into the Mirror

Pas mal hein ? Performances guitaristiques, harmonies intéressantes … On a droit à un morceau riche ! Comme quoi l’intensité d’un morceau n’a rien à voir avec le volume, ou le dégré de testostérone injecté dans le son. Pour interlude, voici une magnifique illustration qui n’a pas grand chose à voir avec le reste de l’article, représentant les dieux du (je cite mon jeune frère, excusez-le ^^) « testicule-rock ».

Intéressant ^^. Puisque je parle de performance guitaristique, il est assez important de préciser que le guitariste de MTB, avec ce style aérien, était aussi le guitariste d’un groupe de mathcore (hardcore mathématique, avec des rythmes cassés et surprenants) qui a aujourd’hui splité …Ce groupe, c’est Botch, mais écoutez plutôt … vous sentirez la différence :D

C’est la magie de la musique, et l’apanage des grands musiciens … La richesse, la possibilité d’exprimer quelque chose avec un vocabulaire musical, des sons, des instruments différents … Un jour on a des c*uilles et on les étale partout, la colère, la haine, un son ravageur, et le lendemain, les harmonies, les notes priment … J’adore la musique :)