Quand j’apprends que Watson et Crick n’ont pas été que 2 à découvrir la structure de l’ADN…

par

Aujourd’hui, on est le 25 juillet 2013 et la page d’accueil Google recense une nouvelle fois de plus le énième anniversaire d’une personnalité marquante de l’Histoire, chose qui était collector au début, qui l’est un peu moins aujourd’hui tant les anniversaires souhaités sont un peu du genre »127e anniversaire de truc » « 543e anniversaire de ça » « 259e anniversaire de untel ». Bref, souvent je ne m’y attarde pas, encore si cela fêtait un chiffre rond. Sauf qu’aujourd’hui, le « dessin » réalisé pour Google à l’effigie de l’anniversaire m’interpelle : on y voit le dessin d’une molécule d’ADN.

rosalind_franklins_93rd_birthday-2002005-hp

Curieux, je vais voir le nom que Google me présente comme le 93e anniversaire de Rosalind Elsie Franklin sur Wikipedia. Et Ô stupeur, je découvre que cette personne à participé à la découverte de la structure de l’ADN (cette structure particulière en double hélice) et pas d’une façon moindre, puisque c’est grâce à ses clichés photoradiographiques aux rayons X que l’on a pu voir, pour la première fois, la forme de l’ADN.

Première "image" de l'ADN obtenue par diffraction des rayons X.

Première « image » de l’ADN obtenue par diffraction des rayons X.

Pour nos amis non scientifiques, vous ne devriez pas voir où je veux en venir, mais pour les autres, vous devez commencer à voir ce que je veux dire.

Depuis toujours pendant mes études plutôt scientifiques (Baccalauréat série Scientifique, Faculté de Médecine, Licence de Biologie / Génétique, Master Neurosciences), on nous a toujours parlé d’ADN (la génétique est un domaine très dense mais toujours abordé dans n’importe quelle filière scientifique, c’est un peu comme parler de la météo sans jamais évoquer le vent ou le soleil) et plus précisément de la découverte de sa structure. Mais cette découverte, de ce que je me souviens, a toujours été attribuée aux seuls 2 noms que je vais citer : Watson et Crick. De renommée internationale, ces deux personnes sont ultra connues pour leurs recherches sur l’ADN et donc aussi sur leur découverte concernant sa structure. Qu’est devenue cette Rosalind Franklin dans l’histoire de cette découverte? Pourquoi aucun professeur ne la mentionne t-il pas? Pourquoi ne parle-t-on pas plutôt de Franklin, Watson et Crick? Ou bien même de Watson, Crick et Franklin?

Célèbre photographie présentant Watson et Crick devant un modèle d'architecture de l'ADN.

Célèbre photographie présentant Watson et Crick devant un modèle d’architecture de l’ADN.

Certes, une recherche sur l’histoire de l’ADN m’aurait permis de tomber directement sur ce 3e nom, mais qui remet en cause une vérité absolue reprise par tous les professeurs que j’ai pu côtoyer pendant mes études lorsqu’ils attribuaient la découverte de la structure moléculaire à Watson et Crick universellement? Moi ayant eu cette formation sans jamais entendre parler une seule fois de Franklin, j’imagine très bien ce qui peut se dire en dehors de la sphère biologique.

Pourtant, l’explication à cela est d’une simplicité, d’une logique et d’une tristesse sans pareil. En effet: l’histoire ne parle que des personnes ayant reçu le prix Nobel qui est une récompense de portée internationale. Remis pour la première fois en 1901, les prix sont décernés chaque année à des personnes « ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité ». Ce prix a été décerné à Watson et Crick en 1969 pour leur découverte de la structure de l’ADN, mais puisque Franklin est décédée 4 ans avant la cérémonie, celle-ci n’a pas été récompensée à titre Posthume (les prix Nobel ne récompensent jamais les morts, mais je trouve ça dommage, on voit l’effet que ça peut avoir des décennies plus tard).

Ici, Rosalind Russell, une actrice Hollywoodienne bien plus jolie que Rosalind Franklin. \o/

Ici, Rosalind Russell, une actrice Hollywoodienne bien plus jolie que Rosalind Franklin. \o/

L’histoire est même pire que ça : Franklin est décédée prématurément a 37 ans à cause d’un cancer des ovaires, maladie très fréquente à l’époque chez les personnes manipulant les rayons X et la radioactivité qui je le rappelle avait pu permettre à Watson et Crick de mettre en évidence la structure hélicoïdale de l’ADN. Bien sûr, les deux compères n’en ont jamais beaucoup parlé, Watson allant même jusqu’à dire d’elle : « incapable d’interpréter les images qu’elle avait réalisées. »

Sacrifiez vous pour la science et l’humanité, l’Histoire vous le rendra bien. Ou jamais.

Bon voici la vraie Rosalind Franklin, ça va elle avait quand même du potentiel.

Bon voici la vraie Rosalind Franklin, ça va elle avait quand même du potentiel.