Sabu, le Hacker père de famille, leader LulzSec.

par

Sabu, le Hackeur le plus recherché au monde a été enfin retrouvé: c’est un père de famille vivant en HLM.

Le FBI aime jouer au jeu du chat et de la souris. Il aime prendre son temps, mais à chaque fois, c’est payant.


Hector Xavier Monsegur, connu en ligne sous son surnom «Sabu», soupçonné d’être le leader du groupe de hackers LulzSec, l’a appris à ses dépens. Arrêté cet été dernier, et grâce à sa collaboration secrète avec les autorités, les agents fédéraux ont fait un joli coup de filet annoncé mardi dans une cyber chasse à l’homme.

Le 7 juin 2011, les agents fédéraux frappent à la porte d’un HLM: un homme âgé de 28 ans, au chômage ouvre alors, père de 2 enfants dont il a la garde. Il niera d’abord, avant d’avouer qu’il ai bien participé aux multiples attaques contre Paypal, Sony, Mastercard, mais aussi sa participation au collectif Anonymous, et leader de Lulzsec….

Alors qu’il cachait ses agissements derrière un proxy, c’est une nuit où il a dû oublier d’activer sa protection que le FBI le retrouve enfin, grâce à son IP. Le FBI attend alors un peu avant d’intervenir, puis, craignant que le suspect ne détruise les preuve, ils interviennent.

Il plaide coupable des douze chefs d’accusation (dont «piratage informatique», «usurpation d’identité» et «fraude bancaire»). Et s’engage à offrir la tête de plusieurs cadres clés de LulzSec sur un plateau. Pendant des mois, Sabu reste Sabu, et l’affaire est secrète.

C’est au gré des arrestations, et investigations que le FBI fait tomber 5 pros du hacking. Décrit par les autorités comme étant «extrêmement intelligent», «brillant mais paresseux», Monsegur était un hacker autodidacte, qui a travaillé trois ans pour le société éditrice du logiciel P2P Limewire, démantelée à la suite d’une décision judiciaire en 2010. Il était au chômage depuis.

La double morale de l’histoire: l’anonymat en ligne n’existe pas; la loyauté chez les hackers, non plus.

Source