Les mystérieuses sphères mégalithiques du Costa Rica

par

Et voilà voilà ! Comme promis, je me relance dans l’écriture d’articles pour ce blog, après une petite pause en ce début d’année. La procrastination est un vilain défaut, même quand on gère un blog qui porte le nom de Le Procrastinateur. Puisque j’aimerai bien titiller votre curiosité, j’ai décidé de vous faire découvrir quelques objets complètement mystérieux que bon nombre d’historiens et théoriciens n’arrivent pas à expliquer, laissant libre place à toutes les spéculations possibles concernant leur provenance. Même si je ne crois pas à la théorie « alien », j’avoue que certaines de ces reliques me laissent perplexes. Aujourd’hui, on parle des grosses boules en pierre, d’où l’importance de bien choisir entre « en » et « de ».

Découvertes dans les années 1930, ces boules gardent encore une part de mystère

Découvertes dans les années 1930, ces boules gardent encore une part de mystère

Les « Giant Stone Balls » du Costa Rica

Ces jolies sphères mégalithiques taillées dans la pierre ont été découverte au Costa Rica, dans l’Amérique du Sud. Parfois géantes, parfois minuscules, ces boules ont fait énormément couler d’encre. En effet, lorsque celles-ci ont été découvertes au début du XXe siècle pendant la déforestation de la jungle permettant au gouvernement du Costa Rica de faire passer les rails de son chemin de fer et à une entreprise de faire pousser des bananes, très peu de personnes s’intéresseront à l’origine de ces sphères. A tel point qu’elles seront distribuées (ou vendues) comme ornement de jardin avant que certains archéologues commencent à se pencher sur leur origine.

"C'est quoi cette sphère dans ton jardin?" "Ah rien, une vieille breloque qu'un ami au gouvernement m'a filé..."

« C’est quoi cette sphère dans ton jardin? » « Ah rien, une vieille breloque qu’un ami au gouvernement m’a filé… »

Ces sphères mégalithiques se trouvaient dans la jungle se situant dans le delta du Diquis, dans le sud du Costa Rica. Sculptées dans une roche volcanique, le gabbro, elles pouvaient peser entre 50 kg et 16 tonnes pour les plus grosses. Les artistes responsables de ces boules de pétanques sont issus d’une civilisation qui aurait disparue pendant la conquête espagnole, que l’on suppose avoir sculpté dans une période allant de -200 avant J.C à 1500 ans. Leur datation est difficile, et c’est pour cela que personne ne peut vraiment affirmer avec exactitude l’âge de ces sphères. La sculpture des sphères a été facilité par la forme sphéroïde que prend naturellement le gabbro lors de son refroidissement. Ensuite, par alternance de chauffage et refroidissement, les sculpteurs pouvaient lui donner la forme qu’ils voulaient.

CostaRicsaStonesSpheres2

Lorsque les ouvriers en charge de défricher la jungle et d’y planter des bananiers de la United Fruit Company découvrent ces objets mystérieux dans les années 1930, ils décident de les faire rouler hors de portée du chantier. D’autres, attirés par les légendes d’or décident de les creuser ou de les dynamiter. Au total des quelques dizaines de sphères restantes, aucune ou presque ne se trouve sur le site premier de fouille, éparpillées dans le Costa Rica et dans le reste du monde, dans des musées par exemple.

Ces sphères seront chargées en mythologie: certaines sources affirment qu’elles viendraient de la cité perdue d’Atlantis. Dans la cosmologie des Bribri, ces sphères seraient des « boules de canon de Tara ». Tara étant le dieu de la foudre, il utilisait un énorme canon pour envoyer ces projectiles en même temps que la foudre qui tombait sur le sol des mortels. D’autres encore pensaient que ces sphères étaient utilisées dans la compréhension de l’astronomie.

Tara ou Taranis envoyait ces grosses boules sur la terre des mortels (et je vous laisse deviner avec quoi)

Tara ou Taranis envoyait ces grosses boules sur la terre des mortels (et je vous laisse deviner avec quoi)

Pour la petite anecdote, c’est la fille d’un cadre de la United Fruit Company qui va s’intéresser de près à ces sphères et publier un premier article dans les années 1940. Depuis lors, plusieurs archéologues s’intéresseront et écriront des articles à leur sujet. En 2014, ces sphères mégalithiques ont été classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les grosses boules en pierre, vous pouvez parcourir ces sources qui m’ont permis d’écrire cet article: Wikipedia, Ancient-Wisdom, Celticnz et ucrazy.