Un drône américain peut atteindre les 21000 km/h…

par

C’est le scoop de l’année. Un drone de l’aviation américaine peut atteindre maintenant les 21000 km/h, soit 20 fois le mur du son, et peut traverser New-York et Los Angeles en moins de 12 minutes. Mach 20 est dépassé. Le nom de ce drône? Falcon HTV-2.

Mais seulement voilà, HTV-2 s’est abimé en océan Pacifique. Après avoir été propulsé par une fusée en décollage de la Californie, le drone (sans pilote du coup) à atteint des vitesses supersoniques et à envoyé des données aux bases américaines.

Après 20 minutes de vol, la base a perdu tout contact avec HTV-2, la DARPA* à déclaré sur son compte Twitter que le « HTV-2 a une capacité de vol autonome de résiliation« , un raccourci pour dire qu’il a été conçu pour plonger dans l’océan s’il y avait un danger, typiquement une phase de vol hors de contrôle.

Hier après-midi, le DARPA a publié un communiqué disant que des difficultés à contrôler le Falcon en l’air étaient avérées. L’avion a passé Mach 20 en vol aérodynamique … Cette transition représente un savoir critique et le point de contrôle dans les manœuvres atmosphériques de vol hypersonique. Plus de neuf minutes de données ont été recueillies avant une anomalie causée par la perte de signal.

Le Département de la Défense tente de développer la technologie pour répondre aux menaces du monde entier à des vitesses de Mach 20 ou plus. Une ogive volant dans l’atmosphère pourrait être plus difficile à intercepter que celle réalisée dans l’espace par un missile. Construire un avion hypersonique est considérablement différent d’un vaisseau spatial, même si un vaisseau en orbite se propage plus vite – 30.000 km/h en moyenne à une altitude de 200 km ou plus-. Les avions hypersoniques ont besoin de couper à travers l’atmosphère, et la dynamique sur la façon de faire se révèlent étonnamment difficiles.

« Les hypothèses du vol hypersonique à environ Mach 20 avec le HTV-2 ont été supposées de la physique à base de modèles informatiques et des simulations, des essais en soufflerie, et les données recueillies à partir du vol HTV-2 du premier test – les premières données réelles disponibles dans ce régime de vol à Mach 20 » a déclaré C. Schulz dans une déclaration avant le lancement d’hier. « Il est temps de procéder à un autre essai en vol pour valider nos hypothèses et avoir un aperçu plus lointain dans les régimes de Mach extrêmement élevé que nous ne pouvons pas répliquer totalement sur le terrain ».

L’armée a une longue histoire de définir des étapes de l’aviation. 14 octobre 1947 a marqué la première fois qu’un avion a volé plus vite que la vitesse du son lorsque le Bell X-1 a atteint 1100 km/h, Mach 1,06, et en 1959 pour les vols d’essai a débuté le X-15, qui établissent des records de vitesse nouvelle quand il atteint Mach 4, 5 puis 6. Mais Mach 20 reste un défi.

Le vol d’essai dans l’atmosphère en hypersonique est pratiquement un territoire inexploré.

Defense Advanced Research Projects Agency*