Un film parodique de la Corée du Nord serait à l’origine des attaques contre les serveurs de Sony

par

Depuis un moment déjà, les serveurs de Sony sont attaqués par des pirates informatiques dont les revendications n’étaient encore à ce jour inconnues des autorités enquêtant sur l’affaire, dont le FBI. Aujourd’hui, on sait : le film parodique « The Interview » serait à l’origine de ce conflit.

 

[important]Mise à jour du 17 décembre 2014[/important]

Sony abandonne l’idée de diffuser The Interview dans les salles de cinémas, selon l’agence de presse Reuters. C’est un coup dur pour Sony qui annule définitivement la sortie de leur film dans les salles obscures. La seule manière de voir The Interview sera que de gentils hackers arrivent à choper le film et le mettre directement sur internet. Mais pour l’instant, on ne peut qu’affirmer que les hackers terroristes ont gagnés. Ils peuvent être fiers ses Nords-Coréens.

[important]Mise à jour du 16 décembre 2014 :[/important]

Aujourd’hui, c’est encore avec stupeur et tremblements que nous apprenons les revendications de Guardians Of Peace (GOP), groupe activiste qui serait responsable des attaques pirates sur les serveurs de Sony. En effet, pour la première fois, le groupe cite clairement le film « The Interview » et promet des attaques dignes du 11 septembre dans les villes qui diffuseraient le film en avant-première. Ce qui pousse les autorités locales à prendre largement au sérieux les revendications du groupe, qui va à la totale encontre des libertés et de la liberté d’expression. Dur de croire maintenant que la Corée du Nord n’est pas derrière tout cela. A moins que cela ne soit qu’une vaste blague de mauvais goût.

« Attention. Nous allons clairement vous montrer, partout où “The Interview” sera projeté, y compris en avant-première, quel destin amer devrait frapper ceux qui cherchent à s’amuser du terrorisme. Bientôt le monde entier verra à quel point Sony Pictures Entertainment a créé un film horrible. Le monde sera rempli de peur. Souvenez-vous du 11 septembre 2001. Nous vous recommandons de vous tenir à distance de ces endroits à ce moment-là. (Si votre maison est à proximité, vous feriez mieux de la quitter.) Tout ce qui se passera dans les prochains jours est causé par la cupidité de Sony Pictures Entertainement. Le monde entier dénoncera Sony. »

Article du 12 décembre 2014 :

Petit retour en arrière ! Nous sommes en juillet 2014, le soleil brille, les oiseaux chantent et surtout, la Corée du Nord, représentée par Kim Jong Un, n’est pas très contente. En effet, sur internet est diffusé la bande annonce du prochain film parodique où 2 journalistes espions, interprétés par James Franco (Spider-Man l’ancien, Il était une fois James Dean, Palo Alto) et Seth Rogen (En cloque, mode d’emploi, 22 jump street), sont censés infiltrer le gouvernement Coréen et tuer Kim Jong Un. une critique satyrique et parodique de la société actuelle, où Kim Jong Un y est dépeint comme un être neuneu, naïf et un peu gauche, mais dans le fond gentil et attachant.

Mais Kim Jong Un ne veut pas être représenté de la sorte. En plus, il n’y a pas que ça : un youtuber chinois s’est amusé à parodier le chef de l’état nord-coréen dans une vidéo puérile et sans vraiment de fond. Assez pour le gouvernement du Nord pour demander à la Chine et aux autorité (Sony) responsables de la diffusion du film « The Interview » le retrait de ces œuvres.

Bien sûr, la réponse de Sony a été négative. Concernant la Chine, on sait pas trop, mais en même temps, cette parodie ne méritait pas le temps qu’on s’y arrête plus que ça. C’est alors, que fin novembre, les serveurs de Sony sont attaqués en masse par des pirates informatiques, et plusieurs dizaines de films inédits sont largués sur la toile, plusieurs mois avant leur sortie en DVD. Début décembre, personne ne sait encore qui est derrière cette attaque et encore moins leurs revendications.

Ainsi, les films Fury, Still Alice, Annie et Mr Turner sont maintenant disponibles sur le web, en qualité DVD Rip, alors que leur sortie DVD et Blu-Ray n’a pas encore eu lieu. Ce fait a une double répercussion : d’abord financière, comme vous pouvez vous en douter, mais pose la question symbolique de la protection des données. Si en effet, il est aisé pour un groupe de hackers de venir foutre la zouille sur des serveurs soit-disant sécurisé, qu’en est-il vraiment de la sécurité des données personnelles conservées par d’autres entreprises?

Depuis, on sait qui est derrière ça : Guardians Of Peace (GOP), groupe activiste sur le web qui aurait attaqué depuis un hôtel de Thaïlande d’après le FBI, dont la principale motivation est le retrait du film « The Interview », normalement programmé pour le 25 décembre 2014. Alors, il existe 3 possibilités : soit GOP est dirigé par le gouvernement nord-coréen, soit GOP est simplement un partisan de ce régime, soit GOP est payé par le gouvernement pour faire le sale travail. Parce que la Corée du Nord dément être responsable des attaques.

« C’est pas nous mais bien fait pour votre gueule ».

Aujourd’hui, les attaques des hackers ne sont pas encore terminées et GOP a déjà montré au monde entier son potentiel de piratage.

JF

Source : Le Journal du Geek