Watch Dogs : annoncé comme le digne successeur de GTA, WD est en réalité une grosse daube

par

Annoncé comme le digne successeur de la série de GTA, Ubisoft n’en finissait pas de vanter les mérites de son prochain gros blockbuster : ville immense, immersion totale, réalisme incroyable… Mais ça, c’était avant qu’il ne sorte.

watch-dogs-art-06

Watch Dogs est le nouveau jeu créé par Ubisoft sorti le 27 mai 2014. Vous incarnez un hacker professionnel armé d’un smartphone qui décide de combattre le crime dans Chicago. Annoncé en grande pompe comme le meilleur jeu de tous les temps avant sa sortie, écrasant par ce fait la série des Gran Theft Auto (GTA) tant l’immersion serait totale, réaliste et incroyable. Le jeu, prévu pour fin 2013 a prit 6 mois de retard pour continuer le développement du jeu. Et finalement, ce n’est pas un mal : le réalisme dans la ville de Chicago est quelque peu troublant.

En effet, vous pourrez y découvrir des poteaux qui se découpent en rondelle quand vous les percutez, vous pourrez faire exploser des barricades entières en vous cognant dessus, vous pourrez traverser le décor et même parfois vous serez bloqué par des murs invisibles dans le jeu, chose que l’on a jamais retrouvé dans le dernier GTA par exemple. Sans parler des incohérences scénaristiques de certains passages…

Oui oui, vous ne rêvez pas : ce petit bonhomme est atteint du SIDA, mais son occupation favorite reste le don de sang. Logique.

Oui oui, vous ne rêvez pas : ce petit bonhomme est atteint du SIDA, mais son occupation favorite reste le don de sang. Logique.

Watch Dogs fait de plus en plus de mécontents à travers le monde : présenté comme le plus beau jeu de tous les temps, les joueurs trouvent que pour une qualité « satisfaisante » des graphismes, les plus grosses configurations de PC rament quand même un peu. Ils déplorent également une jouabilité pourrie, notamment dans le système de conduite, affreusement codé et maniable, parait-il.

Dans la vidéo du dessus, le joueur est victime d’une série de bugs qui enlèvent dramatiquement à l’immersion du joueur dans l’univers. Des réactions au delà de la logique, des effets pas très réalistes, des effets de collision inattendues qui font que Watch Dogs ne fera pas partie de mes jeux à acheter en priorité, coûtant relativement cher: 60€ le soft.

8c4debaf5d9eb329b1686b037cb7cdfe_large

Mais je veux dénoncer quoi au juste? Je pense qu’en réalité, Watch Dogs à largement été trop surestimé d’abord par l’équipe de développement de chez Ubisoft (et c’est normal, ça s’appelle de la stratégie marketing) mais également par les médias qui ont relayés sans cesses des infos concernant le jeu qui n’étaient finalement pas vérifiées. Bugs, qualités graphiques pas au rendez-vous, maniabilité à chier… Watch Dogs n’est supérieur au autres softs de sa catégorie qu’à son gameplay, c’est à dire le pouvoir de hacker tout ce que vous voudrez en ville pour combattre le crime, un plus en soit.

Dans cette vidéo, un comparatif de GTA 4 (sorti il y a 5 ans) montre à quel point Watch Dogs est décevant (alors de là à détrôner GTA5…):

Bien sûr, et comme c’est la mode aujourd’hui, sortir un jeu à moitié terminé n’est pas si grave grâce aux connexions quasi permanentes des consoles et des PC à un accès internet, et aux futures mises à jour et patchs qu’Ubisoft fera pour corriger certains problèmes. D’accord, mais j’estime que lorsque qu’on achète un jeu, on est en droit de tenir une version finie, jouable et répondant aux normes de qualités garanties par l’éditeur. Ce phénomène se répand malheureusement trop vite et trop souvent, le but étant pour moi d’apporter une sorte de phase beta aux joueurs et de corriger les problèmes au fur et à mesure des retours pour peaufiner le jeu. D’un côté c’est bien et d’un autre côté, ça casse les couilles : on est pas payé pour être testeur de jeu.

Voilà pour moi, possesseur de PC surpuissant, PS4 ou XBOX One, passez votre chemin et attendez que le soft reçoive les correctifs nécessaires et que son prix soit baissé.